Focus sur le master en commerce international

Focus sur le master en commerce international

Le master commerce international forme des professionnels bilingues ou trilingues capables de s’intégrer dans tous les types de structures pratiquant une activité commerciale à l’international. Organisé en quatre semestres et correspondant à 120 crédits, cette formation se fonde sur des cours magistraux, des TD, des conférences et un stage obligatoire en deuxième année. Focus sur les objectifs, le programme et les débouchés du master commerce international.

Quels sont les objectifs de la formation ?

La formation en commerce international vise ce qui suit :

  • Inculquer la capacité de penser et d’agir stratégiquement aux questions de commerce international ;
  • Permettre aux étudiants de comprendre les enjeux actuels du commerce international ainsi que les opportunités et défis que rencontrent les entreprises dans un contexte d’économie mondialisée ;
  • La compréhension des questions mondiales, régionales et nationales relatives au commerce, à l’investissement et au développement.

Le programme d’études

Le Master commerce international se fonde sur des unités d’enseignement (UE) ainsi qu’un mémoire de fin d’études. La première année est l’occasion d’acquérir les connaissances générales sur l’entreprise, le marketing, les ressources humaines, l’organisation, la négociation commerciale, etc. Les enseignements de la seconde année sont quant à eux tournés vers le commerce international et ses techniques. Au menu, des cours d’environnement juridique et financier du commerce international, de techniques de négociation, de marketing stratégique, de prospection vente, de logistique douane, de langues vivantes et des cours de culture.

Quels débouchés après un master en commerce international

Les débouchés sont nombreux et touchent à différents domaines. Dans la plupart des cas, le diplôme conduit à la vie active au sein d’organismes internationaux ou d’entreprises opérant au niveau international, dans les secteurs de la distribution, de l’agroalimentaire, de l’informatique ou encore de l’hôtellerie. Les débutants commencent d’abord par des postes de gestionnaires d’import-export, de commerciaux, de commissaires transitaires ou de commissaires agréés en douane. Après quelques années d’expérience, ils peuvent candidater à des postes à responsabilités comme responsable achat international, directeur import-export ou chef de produits.

Laisser un commentaire