Le métier de négociateur immobilier  : compétences et formation pour y accéder

Le métier de négociateur immobilier : compétences et formation pour y accéder

Dans une transaction de bien immobilier, le négociateur immobilier a un statut d’intermédiaire entre les acheteurs et les propriétaires. Celui-ci doit être présent lors de toutes les étapes, depuis la prospection jusqu’à la signature du compromis de vente. Nous vous proposons de découvrir dans cet article les différentes compétences d’un négociateur immobilier et les formations pour exercer ce métier.

Les différentes compétences d’un négociateur immobilier 

La négociation immobilière est une fonction très complète. En effet, pour être un bon négociateur immobilier, vous devrez maîtriser plusieurs compétences : 

  • Des compétences financières : vous devrez maîtriser l’économie de l’immobilier afin de pouvoir estimer les biens que vous vous verrez confiés. Vous devez également assister vos clients dans leur choix de prêt ou encore vérifier s’ils ont le budget nécessaire pour une location ou un achat. 
  • Des compétences techniques : dans le but d’estimer un bien immobilier ou de conseiller au mieux votre clientèle. Vous devez bien connaître votre ville. De plus, l’isolation, la plomberie, la toiture, le chauffage, ne devront pas présenter une ambiguïté pour vous.  
  • Des compétences juridiques : les dossiers que vous devez constituer lors de la vente d’un bien immobilier sont très encadrés par la justice. En tant que promoteur immobilier, il sera de votre devoir de les remplir avec exactitude afin de ne pas engendrer l’annulation d’une transaction. 
  • Des compétences relationnelles : les acheteurs mettront entre vos mains des biens représentants des sommes importantes. De plus, vous devez également savoir mettre en confiance les propriétaires qui mettront entre vos mains des biens représentants des sommes importantes.

Formation pour devenir négociateur immobilier 

Pour devenir négociateur immobilier, il est possible de suivre un BTS vente en alternance. Vous allez donc devoir trouver une entreprise d’accueil qui signera votre contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Une fois que vous aurez le statut d’alternant, vous percevez une rémunération en contrepartie de votre travail fourni et vos frais de scolarité seront pris en charge. 

Il est tout à fait possible pour les titulaires d’un BTS vente de poursuivre leurs études jusqu’en bac +3 vente. Ce cursus d’étude est souvent accessible à condition d’avoir obtenu une mention à l’examen et de disposer d’un bon dossier.

Laisser un commentaire