Post-pandémie : les diplômés d’écoles de commerce sollicités sur le marché du travail

Post-pandémie : les diplômés d’écoles de commerce sollicités sur le marché du travail

Le choix des études supérieures à suivre est crucial dans la vie des jeunes, puisqu’il détermine leur avenir professionnel. Selon une enquête menée par Graduate Management Admission Council, les recruteurs des entreprises prévoient une forte demande de diplômés des écoles de commerce. 

Comme chaque année, Graduate Management Admission Council, une association mondiale des principales écoles de commerce supérieures, publie une enquête réalisée auprès des employeurs pour avoir des renseignements sur les tendances actuelles du marché.

Cette année, l’étude révèle que les recruteurs des entreprises prévoient une forte demande de diplômés des écoles de commerce. En effet, neuf sur dix des interrogés s’attendent à ce que cette demande augmente, ou reste stable au cours des cinq prochaines années. De même, 37 % des recruteurs comptent sur un rebond de la demande à l’ère post-pandémique, contre 30 % l’an dernier.

Demande dans les écoles de commerce pendant les 5 prochaines années, GMAC, 2021.

Un secteur qui recrute

Alors que les entreprises se reconstruisent peu à peu pendant la crise sanitaire liée à la Covid-19 et reconstituent leurs effectifs, elles ont besoin de professionnels armés de connaissances et de compétences en adéquation avec le poste qu’elles souhaitent faire occuper. 

Cette demande semble particulièrement élevée pour les diplômés des écoles de commerce : « En un peu plus d’une décennie, la proportion de recruteurs interrogés qui envisagent d’embaucher des diplômés du MBA a considérablement augmenté, une tendance particulièrement notable en Europe, où le pourcentage est passé de 44 % en 2010 à près du double (86 %) en 2021 », déclare Sangeet Chowfla, président et chef de la direction de GMAC. 

Le salaire comme motivation

En plus des débouchés du secteur professionnel que les étudiants visent, la rémunération peut elle aussi être un facteur de motivation. Avant l’apparition de la Covid-19 en 2020, le salaire annuel moyen d’un diplômé MBA avait atteint 115 000 $. Une somme qui a chuté à 105 000 $, trois mois après le début de la propagation du virus. Toutefois, le taux de rémunération devrait revenir à son niveau pré-pandémique en 2021. 

Enfin, il faut savoir que le salaire moyen des diplômés du MBA est 77 % supérieur à celui des titulaires d’un bachelor, qui s’élève lui à 65 000 $ par an.

Cette rémunération importante est donc la preuve qu’investir dans un MBA au sein d’une école de commerce est réellement bénéfique, puisque le diplôme assure une bonne insertion professionnelle, un salaire avantageux et des perspectives d’évolution considérables.

Salaire moyen des titulaires d’un MBA et d’un Bachelor entre 2018 et 2021, GMAC, 2021.